Télésurveillance et télésécurité sont les services qui permettent d’assurer 24h/24 et 365 jours par an, toutes prestations utiles à la surveillance d’un site distant.

Plus précisément, la télésurveillance est le service qui permet de réceptionner, d’analyser et de traiter les alarmes issues des sites télésurveillés alors que la télésécurité représente l’ensemble des prestations de télésurveillance et d’intervention physique associée.

Schéma type d’une installation de télésurveillance

Les informations réceptionnées par la station ou la centrale de télésurveillance dépendent de la nature du système de sécurité qui est installé sur le site surveillé, installation de détection intrusion pour la surveillance des personnes dépendantes.

Selon le cas et conformément aux consignes définies par chaque client, la mission du centre de télésurveillance est alors d’analyser et de traiter chacune des informations réceptionnées :

  • Alarme vol, agression, arrachement, contrainte.
  • estion des mises En et Hors surveillance des différents systèmes.
  • Surveillance technique de ces différents systèmes, alimentation de secours, tests cycliques, présence des réseaux de communication, GSM, RTC, Internet 3G.

Les consignes client permettent à l’opérateur de télésurveillance de savoir quoi faire et qui appeler lorsqu’une levée de doute lui à permis de vérifier la véracité d’une alarme.

La télésurveillance repose donc sur la complémentarité des bases suivantes :

  • Une installation de sécurité avec transmetteur téléphonique sur le site surveillé.
  • Un centre (une centrale ou une station) de télésurveillance
  • L’intervention d’un opérateur de télésurveillance. Si à cela, nous ajoutons la prestation des forces de l’ordre ou des agents de surveillance qui interviennent sur le site en cas d’une alarme vérifiée, alors nous parlons de télésécurité.

Télésurveillance et télésécurité comment ça marche ?

Lors du déclenchement d’une alarme sur le site surveillé, l’alerte est transmise par le transmetteur téléphonique GSM à la station de télésurveillance via l’application Mobile AVIV’ART APP. Des messages SMS est envoyés aux 4 numéros téléphoniques en boucle. Un mail est également transmis à l’adresse sos@avaiart.net

La transmission de cette alerte est alors effectuée par le type GSM et par message par mail via l’application AVIV’ART APP. En cas de panne technique, sabotage ou rupture du réseau de communication principal, le transmetteur téléphonique transfert l’appel via un réseau de secours à définir par la société de gardiennage.

A réception et par une opération de levée de doute, l’opérateur de télésurveillance juge alors du niveau de gravité de l’alerte et, si besoin, déclenche les procédures d’intervention ou de télésécurité prédéfinies avec le client.

Qu’est-ce que la levée de doute ?

En permettant à l’opérateur d’obtenir des informations complémentaires à l’alerte, la levée de doute lui permet de vérifier qu’il ne s’agit pas d’une fausse alarme, elle permet d’activer des réponses appropriées et de réduire le nombre des interventions inutiles.

Plusieurs méthodes de levée de doute proposées par VIVA SOS:

La levée de doute par contre appel téléphonique :

L’opérateur effectue un appel de contrôle sur le site et si personne ne répond ou ne donne le bon code d’identification, la procédure d’intervention est lancée.

La levée de doute audio :

L’opérateur écoute ce qui se passe sur le site. Si un système d’interphonie est également installé par la société de gardiennage, il permet à l’opérateur d’interpeller vocalement l’intrus.

La levée doute vidéo :

Associées aux détecteurs de présence, une ou plusieurs caméras permettent à l’opérateur de voir ce qui se passe sur le site.

La levée de doute physique :

Un agent de surveillance est dépêché sur le site.

La levée de doute par convergence d’informations techniques :

Le déclenchement successif et logique de plusieurs détecteurs permet à l’opérateur de suivre le cheminement des intrus.

En cas de télésurveillance et télésécurité sur sites sensibles, VIVA SOS conseille bien sûr de combiner plusieurs de ces méthodes, notamment en ce qui concerne la levée de doute vidéo où la qualité des images réceptionnées peut être dégradée en cas de défaillance des réseaux de communication.

Condition d’intervention des forces de l’ordre

Selon la réglementation des activités privées de sécurité en vigueur au Togo, la fixation des conditions d’une intervention possible de la gendarmerie ou de la police nationale est possible.

« Est injustifié tout appel des services de la police nationale ou de la gendarmerie nationale par les personnes physiques ou morales exerçant des activités de surveillance à distance des biens meubles ou immeubles qui entraîne l’intervention indue de ces services, faute d’avoir été précédé d’une levée de doute consistant en un ensemble de vérifications, par ces personnes physiques ou morales, de la matérialité et de la concordance des indices laissant présumer la commission d’un crime ou délit flagrant concernant les biens meubles ou immeubles. »

Toute demande d’intervention injustifiée auprès des forces de l’ordre entraînerait une amende qui ne peut qu’être payée par la société de gardiennage suite à un appel injustifié.

Le télésurveilleur à donc l’obligation d’effectuer une levée de doute ou faire effectuer une levée de doute physique par un agent de surveillance avant de prévenir la police ou la gendarmerie.